Oui, mais quand on a vraiment jamais cuisiné, on fait comment ?

Pendant longtemps, pour moi, cuisiner c’était faire ce que la société attendait de moi en tant que femme, donc au même titre que le ménage ou le mariage c’était quelque chose que je rejetais avec véhémence. #féministeenragée…

Cuisiner est obligatoire quand on devient vegan donc il a bien fallu s’y mettre. Coup de pot, je venais d’avoir un bébé et mon nouveau statut de maman m’avait fortement donné envie de me mettre à mitonner des petits plats. Donc la motivation était là (petit chapitre sur la notion de motivation ici ) ! #leshormonesdelamaternitéçachangetout…

Mais être motivé ne suffit pas toujours. Alors je me suis mise à regarder frénétiquement TOUTES les émissions de télé consacrées à la cuisine : Masterchef, Top chef, Le meilleur pâtissier, Un dîner presque parfait, Qui sera le prochain grand pâtissier ?, Dans la peau d’un chef, Mon food truck à la clef, Norbert et Jean… J’ai TOUT vu !!!

Ça peut paraître idiot comme ça mais je vous assure que j’ai appris ÉNORMÉMENT comme ça !!! J’ai acquis des notions théoriques sur les cuissons, sur la façon dont réagissent les aliments, sur les découpes de légumes et j’ai vu faire des gestes techniques.

Voir faire ne suffit pas pour savoir faire, on est d’accord, mais ça permet d’être moins maladroit le jour où on se lance…

Alors certes, ces émissions sont TRÈS loin d’être vegans et certains pourraient me dire que cautionner ça en regardant c’est quand même pas top… Et je ne pourrai qu’être d’accord…

Mais disons pour ma décharge que j’en ai eu besoin à un moment donné. Aujourd’hui je regarde beaucoup moins, sauf les émissions de pâtisserie qui est une discipline que j’adore mais dans laquelle j’ai encore beaucoup à apprendre.

J’ai aussi lu quelques livres (« la cuisine pour les nuls » notamment), quelques blogs, mais plus que tout, j’ai essayé. J’ai fait des tests, des expérimentations, des associations hasardeuses, j’en fait toujours, et j’ai noté la recette à chaque fois que ça fonctionnait.

Il ne faut pas hésiter à tester des trucs, il faut être imaginatif et faire appel à son sens du goût. Quand je ne sais pas comment assaisonner un plat, je prends toutes mes herbes et mes épices, je mets le nez au dessus du plat puis je hume (oui oui, je hume !!) l’épice ou l’herbe que j’envisage de mettre et si l’association des 2 odeurs parait agréable, j’en mets dans le plat. C’est aussi simple que ça 🙂

Lorsqu’il m’est arrivé de ne pas savoir comment découper ou cuire un aliment, j’ai regardé des vidéos sur internet pour apprendre.

Et puis à force on se rend compte que les gens aiment bien venir manger chez nous, qu’on a souvent des compliments et qu’on nous demande même nos recettes ! On se considère toujours comme des débutants qui bricolent mais visiblement ça plait donc j’ai eu envie de vous faire partager mes tâtonnements.

Si j’y arrive, vous pouvez !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s