Zoom sur : le pain + ma recette de naans indiens vegan

Parce que quand on fait une super soupe avec les légumes de son panier on a envie de manger du bon pain avec.

Alors pourquoi pas se lancer ?

Quand on commence à tout cuisiner on a envie de tester un peu tout et le pain c’est quand même la base de l’alimentation chez nous.

Alors, ne nous méprenons pas, je ne suis absolument pas boulangère et si un boulanger passe par là et qu’il voit des aberrations dans cet article qu’il n’hésite pas à me le dire !

Ce qui suit n’est que le résultat de mes modestes expérimentations et de quelques lectures sur le net qui m’ont permis d’affiner ma recette. Lire la suite « Zoom sur : le pain + ma recette de naans indiens vegan »

Mais sinon on mange quoi ? Quelques idées en vrac…

Parce qu’on a été élevés comme des carnivores, on a souvent tendance à penser qu’un plat c’est une « protéine » (viande ou poisson) + un « accompagnement », ce qui réduit les légumes à une simple déco sur l’assiette, ce qui est parfaitement paradoxal avec le fameux « 5 fruits et légumes par jour » dont on nous rebat les oreilles sans cesse.

En devenant vegan on doit s’affranchir de cette idée et reconstituer ses plats différemment. Lire la suite « Mais sinon on mange quoi ? Quelques idées en vrac… »

C’est bien gentil tout ça mais moi j’ai pas le temps !

S’il y a bien un truc dont on manque tous, c’est le temps, en tout cas c’est ce que l’on se dit…

Du coup toutes les recettes qui sont proposées sur le net proposent toujours une estimation du temps nécessaire à la réalisation. Celles qui s’adressent aux mamans occupées promettent que « ça prend seulement 5 mn, promis ! ».

Dans mon cas, le temps n’est pas la seule problématique. Je suis flemmarde. Je manque donc encore plus d’énergie que de temps.

Ce qui m’intéresse, ce n’est pas le temps qu’il faut passer à faire une recette, car de toute façon on met TOUJOURS plus de temps que ce qui est indiqué, surtout quand on est interrompu toutes les 30 secondes, ce qui arrive invariablement quand on a des enfants.

Ce qui m’intéresse c’est la quantité d’énergie qu’il va me falloir pour réussir à me motiver à le faire…

Et là on aborde un autre concept qui est celui de la motivation. Lire la suite « C’est bien gentil tout ça mais moi j’ai pas le temps ! »

Voilà à quoi il faut s’attendre…

Nous on ne s’y attendait pas, en tout cas pas à ce point là, mais il faut s’y préparer…

Vos rapports avec autrui, et par autrui j’entends TOUT le monde, vont changer. Forcément. Que vous le vouliez ou non, que vous en parliez ou non.

Si vous décidez de ne pas aborder la question, ils s’en rendront compte à table. Si, naïvement, vous en parlez, vous le regretterez forcément. Lire la suite « Voilà à quoi il faut s’attendre… »

Oui, mais quand on a vraiment jamais cuisiné, on fait comment ?

Pendant longtemps, pour moi, cuisiner c’était faire ce que la société attendait de moi en tant que femme, donc au même titre que le ménage ou le mariage c’était quelque chose que je rejetais avec véhémence. #féministeenragée…

Cuisiner est obligatoire quand on devient vegan donc il a bien fallu s’y mettre. Coup de pot, je venais d’avoir un bébé et mon nouveau statut de maman m’avait fortement donné envie de me mettre à mitonner des petits plats. Donc la motivation était là (petit chapitre sur la notion de motivation ici ) ! #leshormonesdelamaternitéçachangetout…

Mais être motivé ne suffit pas toujours. Lire la suite « Oui, mais quand on a vraiment jamais cuisiné, on fait comment ? »

Comment devenir végétarien/vegan facilement

Déjà il faut savoir que l’une des premières étapes lorsque l’on est devenus végétariens a été de s’abonner au panier de légumes de l’AMAP à côté de chez nous.

L’avantage que l’on y a vu, en dehors de soutenir un agriculteur à côté de chez nous et de pouvoir consommer des légumes bio et locaux (parce que oui, en plus d’être vegans on est aussi locavores), c’était de ne pas avoir à CHOISIR les légumes.

Parce que choisir ce qu’on achète implique souvent d’avoir déjà en tête ce qu’on va en faire. Et quand on ne sait absolument pas cuisiner, on se retrouve planté devant le rayon fruits et légumes comme une poule avec un couteau…

Ne pas choisir permet de faire avec ce qu’on a et donc d’aborder la cuisine différemment. « Que peut-on faire avec tel légume ? » est une recherche internet plus facile que « que manger ce soir ? ».

Du coup ça nous a permis de découvrir des tas de légumes qu’on ne connaissait pas : le panais, toutes sortes de choux, les radis noirs et blancs, les blettes, les épinards frais, les topinambours et même des trucs qu’on a jamais réussi à identifier, même sur internet… Et de trouver des façons d’agrémenter des légumes qu’on aurait jamais acheté nous-mêmes : betteraves, brocolis, chou romanesco, chou fleur…

Au final, on en a déduit quelques principes simples applicables au quotidien : Lire la suite « Comment devenir végétarien/vegan facilement »