Objectif Zéro Déchet : d’abord on évalue les dégâts ! #2

Bon, maintenant que la décision est prise, il est temps d’évaluer l’ampleur des dégâts !

Comme je l’ai dit dans le précédent billet, avec un sac de 50L par semaine en non recyclable (à multiplier par 2 si on ajoute le recyclable !) on est vraiment pas dans l’objectif !

Donc, dans ma poubelle il y a quoi ?

– les couches de mon fils ainé. Il a 3 ans et n’est pas encore propre la nuit. Je ne me suis lancé dans les couches lavables que pour mon second (qui a 4 mois), pour le grand on a tout fait au jetable.

Solution : Je vais essayer de lui mettre une des couches lavables grande taille de son petit frère qui ne met que la taille moyenne pour l’instant. Si ça ne lui va pas… et bah là je sèche !

– parfois les couches de mon 2e fils ! Bah oui je suis une flemmarde, vous le savez, et régulièrement je suis bien à la bourre sur mes lessives… Du coup si toutes les couches lavables sont sales, bah je me rabats sur les jetables…

Solution : Ne plus être à la bourre sur mes lessives ?

– emballages de produits industriels. Pain de mie, margarine, gnocchis, biscuits, simili-carnés, yaourts, chips et biscuits apéro, et j’en passe !

Solution : essayer de bannir petit à petit les produits emballés, en commençant par le non recyclable. Acheter encore plus de vrac pour compenser. Arrêter tout simplement de consommer ce qui n’est ni achetable en vrac, ni fabricable soi-même…

– du sopalin, du sopalin et encore du sopalin ! J’ai un fils qui n’a pas encore acquis le concept de propreté et qui en est au stade du « je veux faire tout seul ! » mais qui ne maîtrise pas encore… Du coup le rouleau de sopalin trône dans la salle, à portée de main pour gérer tous les accidents…

Solution : On m’a suggéré les lingettes micro-fibres lavables, ou bien les torchons, à avoir en quantité, quitte à tailler dans des vieux draps !

– des jouets cassés de mon fils. Là c’est compliqué parce que même si nous on essaye de ne pas offrir n’importe quoi, de privilégier les jouets en bois, durables, les livres… La famille et les amis n’y pensent pas forcément quand ils font des cadeaux. Et puis on va pas se mentir, des fois ça nous arrive de craquer sur le camion de pompier en plastoc parce que c’est celui de Sam le pompier et que le crapaud est fan…

Solution : bah je l’ai dit, c’est compliqué… A part essayer de sensibiliser la famille, et de se raisonner nous-mêmes…

– du matériel d’hygiène de bébé : des lingettes en coton, des bouteilles de liniment, de savon pour bébé…

Solution : pour les lingettes en coton on va tailler dans les vieilles serviettes, pour les bouteilles de liniment on va se mettre à le fabriquer. Par contre pour le savon bébé je ne sais pas trop. Moi j’utilise du savon d’Alep mais je ne me verrai pas utiliser ça sur mon petiot de 4 mois… Si vous avez des idées…

– du matériel utilisé en cuisine : cellophane, papier cuisson, feuilles d’aluminium.

Solution : éventuellement faire l’acquisition d’un film lavable pour remplacer le papier cuisson, utiliser des bocaux, des boites en plastiques, des torchons, en fonction du besoin…

– des déchets que j’aurais pu mettre au recyclage, en tout cas je le crains. Il faut l’avouer, je ne suis pas franchement calée en recyclage et souvent je me pose la question. Et bien évidemment quand j’ai le doute je le mets aux déchets…

Solution : me renseigner pour devenir une pro du recyclage !

– des déchets organiques que mon homme ne veut pas que je mette au compost pour ne pas lui pourrir son potager. Pelures d’agrumes, tomates du potager qui ont attrapé le mildiou, etc… C’est très peu comparé au reste, mais ça fait quand même partie de ma poubelle !

Solution : bah là je sais pas…

– emballages de cadeaux, étiquettes de vêtements neufs, chaussures ou chaussons trop usés pour être donnés…

Solution : pour les papiers cadeaux je ne vois pas (c’est recyclable ?), pour les étiquettes de vêtements il suffit d’acheter d’occasion, je le fais déjà pour mes 2 fils, pour moi c’est un peu plus compliqué même si je suis trèèèèèèès loin d’être une fashion addict. Généralement je m’achète pour une centaine d’euros de fringues en une fois tous les 2-3 ans et ça s’arrête là… Mais c’est quand même des étiquettes qui vont aux déchets…

Pour les chaussures et chaussons c’est plus dur. Je ne suis pas une fashion addict mais j’adore les baskets. En ce moment je dois en avoir 4 paires que j’utilise alternativement en plus de ma paire de Doc Martens vegans (je vous en parlerai un jour). Je ne sais pas si c’est beaucoup ou pas par rapport aux autres mais pour moi c’est beaucoup trop ! Je n’ai pas besoin de 4 paires de basket + 1 paire de docs + 1 paire de tongs + 1 paire de rangers que je mets aux festivals métal(malheureusement en cuir mais qui datent de 2008 bien avant ma conversion, et comme j’aime pas le gachis je les garde)… Donc là, à part aller encore moins souvent dans les magasins et restreindre mes pulsions d’achats de chaussures…

– décos de Noël cassées et bientôt malheureusement mon sapin artificiel qui arrive en bout de course…

Solution : ne plus acheter de sapin artificiel, j’ai déjà demandé à mon homme s’il pouvait nous construire un sapin en bois démontable pour l’année prochaine et il m’a dit oui ! 🙂 Pour les décos par contre je sais pas trop… Il doit y avoir des techniques pour en fabriquer qui ne soient pas trop complexes, je regarderai d’ici que mon stock soit vide !

Certainement d’autres trucs mais là je me souviens pas, je noterai les solutions trouvées au fur et à mesure que j’y serai confrontée !

 

La suite ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s