Objectif Zéro Déchet : La première pesée ! #3

courses ZD

Hier soir, c’était le moment fatidique. Cela fait une semaine depuis ma décision d’aller vers le zéro déchet, et une semaine depuis le dernier ramassage des poubelles.

Histoire d’avoir un réel suivi de ma production de déchets, j’ai décidé de mettre en place une pesée chaque semaine, le jeudi soir, puisque les éboueurs passent le vendredi matin, et de noter tout ça sur un fichier Excel histoire de suivre la courbe d’évolution.

Du coup, première pesée et le résultat n’est pas vraiment à la hauteur, même si je m’y attendais vu que j’ai commencé un peu à désencombrer mon logement.

Résultat :

poubelle non recyclable : 5kg

poubelle recyclable : 3.5 kg

J’aurais espéré moins bien sûr mais comme cette première pesée me servira de référence pour les prochaines, ce n’est pas forcément plus mal qu’elle ne soit pas au top car l’évolution sera d’autant plus appréciable !

Pour info, je ne comptabilise pas le compost car je ne considère pas ça comme du déchet vu que ça retourne tout de suite à la terre et que mon homme l’utilise pour le potager. Je ne comptabilise pas non plus le verre que nous déposons dans la benne prévue pour son recyclage car c’est réutilisable à vie je crois.

Du coup, qu’a-t-on fait depuis une semaine pour aller vers le zéro déchet ?

J’ai commencé à désencombrer certains de mes placards, notamment celui de ma salle de bain dans lequel j’ai récupéré plein de serviettes que je n’utilisais pas (on me les avait donné), car trop grandes pour être des essuies-mains et trop petites pour être des serviettes de bain. J’en ai découpées certaines pour en faire des petites lingettes pour mon bébé de 4 mois, du coup exit le coton !

lingettes raphael

Comme vous pouvez le constater, elles sont mal découpées et des fils dépassent de partout… C’est normal ! Je n’ai pas de ciseaux crantés et je ne suis pas du tout couturière (je n’ai même pas une aiguille et un fil, rien du tout !). Elles dureront le temps qu’elles dureront, pour l’instant elles ont fait plusieurs passages en machine et elles tiennent !

J’ai également découpé ces fameuses serviettes en carrés d’environ une trentaine de centimètres de côté pour remplacer le sopalin. Du coup dès qu’il y a quelque chose de renversé à table ou dans la cuisine, ces serviettes découpées nous servent à tout nettoyer et, oh surprise ! C’est BEAUCOUP BEAUCOUP BEAUCOUP plus efficace que le sopalin !!!!

Non seulement ça ne coûte rien mais ça fait gagner du temps ! Au lieu d’utiliser 5 ou 6 feuilles à chaque verre d’eau renversé et de faire des allers-retours à la poubelle en grommelant, on attrape une serviette, on éponge, on la met au sale et c’est fini !

Et là je m’en veux de ne pas y avoir pensé plus tôt ! Ces serviettes doivent traîner chez moi depuis 2006 et je n’ai jamais pensé à les utiliser comme ça ! Merci le zéro déchet !

Pour finir, d’autres de ces serviettes (oui oui, j’en avais BEAUCOUP !!!), ont fini découpées en lingettes un peu plus grande que celles de mon bébé, environ une dizaine de centimètres de côté pour aller dans… mes toilettes ! L’objectif est de diminuer drastiquement notre consommation de papier toilette, du coup maintenant on utilise ces lingettes pour le pipi, et le papier toilette pour les grosses commissions. Toute la famille s’y est mis sans soucis, là aussi on va faire des économies en plus de diminuer nos déchets !

Toujours dans ce même placard de la salle de bain, j’ai récupéré 2 vieux gants de toilettes tout râpeux qu’on utilisait plus car pas assez doux et j’ai fabriqué mon 1er tawashi ! Ce sont de petites éponges qu’on fabrique en tissant des bandes de tissus grâce à un petit métier à tisser d’environ 12 à 14cm de côté. Pour le fabriquer j’ai utilisé ce tutoriel (pas la partie sur les coquilles d’oeufs bien sûr !).

Voilà le résultat :

métier à tisser les tawashis

mon tawashi

Maintenant que je sais faire les tawashis, je n’aurai plus besoin d’acheter d’éponges ! Une fois de plus économie + zéro déchet !

Normalement les tawashis se taillent dans les manches de vieux t-shirts mais j’ai voulu essayer dans du gant de toilette pour avoir le côté qui gratte, comme sur les éponges du commerce… Et ça marche, c’est tout aussi efficace que le côté vert de l’éponge classique.

Par contre je crains que ce premier tawashi ne tienne pas le lavage en machine (car oui c’est l’intérêt du tawashi, ça passe en machine !) car ces gants de toilettes étaient tellement vieux que les coutures ne tiennent presque plus du coup je pense qu’il ne tiendra pas, mais ce n’est pas grave c’est un premier essai, j’ai encore plein de vieux t-shirts de mon homme à tailler !

J’ai également désencombré le placard sous mon évier de cuisine ce qui m’a permis de constater la quantité astronomique de papier alu, papier cuisson et autre cellophane que j’ai pu y stocker. Je n’en achèterai plus mais je les conserve le temps de les épuiser. Idem pour les sacs plastiques. J’ai acheté un petit sac filet en magasin bio que je vais laisser en permanence dans mon sac à main pour l’utiliser si on veut me refourguer un sac plastique.

Mais surtout… J’ai fait mes premières courses 100% zéro déchet ! Et là, bah moi je suis fière. C’est la première fois de ma vie que mes achats n’engendreront aucun déchet, à 32 ans, il était temps ! La preuve en images :

courses ZD

Alors certes il s’agit de mini-courses mais c’est aussi ça le zéro déchet, n’acheter que l’essentiel et bannir l’idée même d’achat d’impulsion que les pros du marketing aiment tant susciter chez nous !

Au passage, j’avais fait l’acquisition il y a quelques mois d’un moulin à café principalement pour moudre des graines type graines de lin, tâche dans laquelle il s’est avéré complètement inutile. Mais il m’a du coup permis d’acheter pour la première fois du café en grains et de le moudre moi-même et j’avoue que ça a été assez jouissif de moudre mon propre café. C’est bête mais ça fait plaisir de faire soi-même ce que les industriels ont tenté de nous faire croire qu’ils faisaient mieux que nous…

J’ai réussi à convaincre mon homme, accro aux chips, de les troquer contre le mélange de graines du magasin bio et il a apprécié, victoire !!! Fini les paquets de chips tout crados et leurs emballages non recyclables !

J’ai aussi tenté de mettre une des couches lavables grande taille que mon bébé n’utilise pas encore, à mon fils ainé qui n’est pas propre la nuit : résultat décevant. Lui a été très enthousiaste car la culotte a motif de vache (oui oui elles sont rigolotes mes couches lavables, merci Floriza !) lui a beaucoup plu. Mais vu qu’il est taillé dans une brindille, tout en longueur, et qu’il est incapable de se tenir immobile plus de quelques secondes, j’ai eu du mal à bien l’ajuster autour de sa taille et la couche a fui dans la nuit et a mouillé ses draps… Donc retour aux couches jetables pour l’asticot. Quant à son petit frère qui est déjà aux couches lavables, j’ai du lui mettre des couches jetables la nuit car les poussées dentaires lui abiment beaucoup les fesses en ce moment.

Donc vous l’aurez compris, même si cette semaine a été un peu décevante pour la pesée, elle a été synonyme aussi de beaucoup de changements et de premières fois qui seront visibles sur les prochaines pesées.

J’ai encore beaucoup de désencombrement à faire mais chaque chose en son temps !

Et vous c’est quoi vos techniques pour diminuer le poids de votre poubelle ?

 

 

La suite ici 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s