Objectif Zéro Déchet : le passage à vide #6

Ça fait un certain temps que je ne vous ai pas parlé de mon Objectif Zéro Déchet puisque mon dernier article date d’il y a 4 mois !

Et malheureusement je n’ai pas avancé tellement de ce côté là en 4 mois…

La dernière fois je vous faisais un bilan de tout ce qui m’avait aidé à réduire drastiquement le contenu de ma poubelle.

Sauf que, force est de constater qu’au-delà de ces quelques actions sur lesquelles je pouvais avoir un impact direct et rapide, le reste n’a pas avancé car je n’y ai pas trouvé de solution (ou que ma famille et moi ne sommes pas encore prêts à les accepter).

Pire : j’ai régressé sur certains de mes acquis !

A ma décharge, l’accident de mon fils dont je vous avais parlé il y a 1 mois m’a beaucoup freiné dans mes engagements et sur certaines choses nous sommes revenus à la facilité car nous avions trop de soucis personnels.

En effet, ce genre d’objectifs nécessite une grande disponibilité mentale. Dès qu’un soucis d’importance nous tombe dessus, nos engagements écolo sont forcément relayés au second plan. Cela permet également de comprendre pourquoi certaines personnes ayant énormément de soucis personnels ne se sentent absolument pas capables de modifier leur consommation alors même que cela les touche et qu’ils souhaiteraient le faire.

Cela crée un sentiment bizarre : on se sent coupable de ne pas faire aussi bien que l’on voudrait mais on ne se sent pas capable de faire plus. Toute notre énergie est déjà happée par autre chose, il ne reste rien à consacrer à l’amélioration de son mode de vie.

Mais depuis nous avons rectifié le tir, cependant nos poubelles restent désespérément pleines.

Pour tout vous dire je n’ai pas osé peser ma poubelle depuis.

Je devrais le faire car cela me remotiverait peut-être.

Peut-être devrais-je aussi me procurer le livre de la famille zéro déchet, dont j’entends le plus grand bien, car cela m’apporterait peut-être des réponses concernant certaines de mes problématiques déchettières…

Je compte aussi un peu sur la prochaine conférence de Béa Johnson qui va avoir lieu dans mon département. Je vais la voir dans 15 jours et je compte justement vous faire un article suite à cette conférence afin de vous parler également de son livre que je n’ai pas encore vraiment chroniqué même si j’en ai parlé rapidement dans mon dernier article Objectif Zéro Déchet.

J’ai l’impression que de manière général quand on se lance dans un nouvel objectif de cet ordre, qui impacte quand même beaucoup le quotidien, on se retrouve toujours à un moment donné un peu coincé dans notre progression. Il y a forcément des phases de stagnation car on a besoin de moments de stabilité au milieu des périodes de grands changements.

Et puis en ce qui concerne l’objectif Zéro Déchet on est quand même très contraints par notre environnement !

J’ai la chance d’avoir un magasin qui propose du vrac à 17km de chez moi mais leur rayon vrac est quand même limité et un grand nombre des produits que nous sommes amenés à consommer n’est pas disponible en vrac.

Il devient dès lors, assez compliqué d’évoluer de ce côté là. Et même si nous fabriquons beaucoup de choses nous-mêmes, certaines nous restent pour l’instant inaccessibles.

Et donc si je résume tout ce que nous achetons sans emballage :

  • légumes
  • fruits
  • chocolat en poudre (petit déjeuner de mon fils)
  • sucre
  • lentilles
  • pâtes
  • riz
  • café en grains
  • pain
  • savon

Et tout ce que nous fabriquons :

  • lessive
  • dentifrice
  • liniment
  • déodorant
  • pain
  • tofu (pas encore le lactofermenté malheureusement)
  • steaks végétaux
  • fromage à tartiner (à base de tofu soyeux)

Et les produits jetables que nous n’achetons plus :

  • aluminium
  • papier cuisson
  • cellophane
  • mouchoirs en papier
  • cotons-tiges
  • lingettes pour bébé

 

Je me dis que c’est déjà pas mal. Mais forcément j’aimerais plus…

Nous avons notamment du mal à passer le cap pour :

  • les couches jetables : mon fils cadet est aux couches lavables mais mon grand n’est pas encore propre la nuit et son petit frère est passé aux couches grande taille et je n’en ai pas assez pour leur en mettre à tous les 2)
  • le beurre végétal : je suis une normande et le beurre a toujours fait partie de mon petit déjeuner, et je n’arrive pas à m’en passer. Et toutes les recettes que j’ai trouvé pour le fabriquer soi-même contiennent de l’huile de coco qui n’est pas mieux que l’huile de palme au niveau écologique…
  • les chips : mes tentatives maison ne sont pas vraiment à la hauteur et les graines qu’on trouve en vrac ont lassé mon homme
  • les saucisses végétales : mon fils en rafole et nos tentatives maison n’ont pas encore abouties à un résultat correct
  • la farine : elle n’est pas disponible en vrac par chez moi et nous en utilisons beaucoup

Il y en a sûrement d’autres mais ceux-là sont nos principaux obstacles pour l’instant car pour le reste nous achetons principalement des denrées vendues dans des contenants en verre, que nous gardons en guise de bocaux de conservation pour le vrac.

Je trouve également qu’il est compliqué de poursuivre plusieurs objectifs à la fois. J’ai l’impression qu’il est plus facile d’approcher le Zéro Déchet lorsqu’on ne poursuit que cet objectif là. Si l’on est en plus locavore et végane, tout se complique je trouve. Par exemple pour les saucisses, on peut les acheter en vrac chez son boucher, idem pour le beurre directement chez le producteur ou chez certains crémiers… Alors qu’en version végane, c’est forcément emballé.

C’est d’ailleurs l’un des arguments employés par les écologistes non-vegans, comme quoi le mode de vie vegan est loin d’être écolo… Je ne repartirai pas sur ce sujet, l’ayant déjà traité dans cet article, vous connaissez donc déjà mon avis sur le sujet !

 

Bon allez je vais tenter de me remotiver à peser ma poubelle et je vous tiendrai au courant. Je compte sur Béa Johnson et sa conférence pour me motiver !

 

Et vous vous en êtes où avec vos déchets ? Est-ce que vous avez essayé de mettre vos poubelles au régime ? Quels obstacles avez-vous rencontré ? Avez-vous aussi connu des phases où ça n’avance plus ?

 

fleurs 10

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

11 réflexions sur “Objectif Zéro Déchet : le passage à vide #6

  1. Hello Ju :o) C’est parfaitement normal qu’il y ait une stagnation et à certains moments il y a des choses bien plus importantes dans la vie qu’un emballage. Mais c’est bien dans un sens que cela t’ai permis de comprendre certains autres aspects.
    Vous en faites déjà bien plus que la majorité des gens, il faut du temps de toute façon :o)
    Je suis tombée sur ce lien pour faire du beurre facilement si ça peu t’aider à avancer dans un sens :o) :
    http://www.hellocoton.fr/to/1q29y#http://www.notparisienne.fr/accompagnements-basiques/produits-laitiers/beurre-maison/
    Quand j’étais gamine je le faisais à la barate avec ma grand mère c’est inoubliable !
    Bonne fin de semaine. Bisous

    J'aime

  2. Mon principal obstacle c’est qu’habitant en ville, je dois aller assez loin pour faire des courses zéro déchet… et là, se pose la problématique du soit pas de déchet mais des km en voiture, soit déchet… néanmoins, je pense que j’ai déjà fameusement réduit les déchets de la famille… quand je vois le nombre de sacs que nos voisins mettent chaque semaine au ramassage, je me dis qu’on fait quand même un gros effort… Belle journée 🙂

    J'aime

  3. Je trouve que vous êtes déjà vachement bien avancés dans votre démarche familiale et que non, pas de quoi culpabiliser! Chez nous, on est très loin du zéro déchet car même si j’évite au maximum les emballages, je suis loin d’emmener mes boîtes au magasin… tout ça pour dire que même si j’admire la démarche du zéro déchet, comme tu dis, l’équilibre familiale passe avant tout. Prenez le temps et ça se fera naturellement (peut-être qu’un jour c’est ton fils qui te dira « mais maman, on ne peut pas acheter ces saucisse vg avec tout cet emballage?! »). Bon courage! 😉

    Aimé par 2 people

  4. Coucou,
    Je n’ avais pas vu ce qui est arrivé à ton fils pauvre loulou s’ est arrivé comment ?
    C’ est sur que dans ces situations la santé passe avant tout et je suis d’ accord sur les conditions déplorable d’ accueil des maman mon fils a été hospitalisé à 6 semaines pour une bronchiolite, l’ horreur total les mamans et les papas qui dorment entassées lectures sur les autres dans les couloirs…. Etc etc
    Mais maintenant que tout cela n’ est plus qu’un mauvais souvenir tu vas te remettre à tes multiples objectifs ( tu es comme moi à ce que je vois tu cumulés les mandats lool)…
    Perso je suis omnivore j’ essai de diminuer petit à petit mais je n’ ai pour l’ instant pas le but de devenir végétariennes ou vegan mais je m’ y suis intéressée et j’ ai remarqué que les vegan avait souvent un régime pas du tout locavore beaucoup de coco,chocolat, bananes,oranges etc etc etc
    Perso je préfère me diriger vers un régime locavore jme dis que niveau bilan carbone manger du lait d’ une vache élevée au près près de chez moi ça doit pas être pire que faire venir la moitié de mon alimentation par bateau…

    Bref courage nette décourage pas ça va revenir 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci oui effectivement c’est compliqué à l’hôpital et pourtant on décharge beaucoup le personnel soignant en étant présents avec nos enfants. S’ils nous accueillaient mieux plus de parents resteraient. C’est un mauvais calcul de leur part. Mon fils est tombé d’un lit superposé chez sa nounou. Effectivement beaucoup de vegan ne sont pas locavores mais on peut être les 2. C’est ce que je m’efforce de faire 🙂

      J'aime

  5. Moi aussi je traverse un ptit passage à vide en ce moment, la même impression de ne pas faire assez tout en faisant déjà beaucoup ! Pour l’alimentation, les produits vegé sont tous emballés ou suremballés, c’est désespérant et ça me fait des noeuds au cerveau !

    Aimé par 1 personne

  6. Bonjour! Idem petit passage à vide, perso j’ai mis le ZD entre parenthèse, je continue ce que je faisais avant mais je ne tente pas de nouvelles expériences et je fais attention aux emballages quand je fais les courses (maintenant on peut même emmener nos bocaux à mon mag bio trop contente!). Je ne fais pas ça parce que le ZD ne m’intéresse plus, bien au contraire, mais je pars de tellement loin que je vais d’abord faire le vide chez moi (méthode KonMari) et après je me remettrais au ZD à fond. J’ai voulu tout attaquer de front et j’ai échoué et comme d’hab cela m’a déprimé. En me focalisant sur un seul objectif (faire le vide) je m’en sors bien, j’ai sorti la tête de l’eau et j’avance dans ma démarche. Je me laisse jusqu’à la fin de l’été pour faire le vide, après ce sera ZD à fond jusqu’à la fin de l’année pour être fin prête pour 2017! Courage, ce n’est pas facile tous les jours mais on va y arriver 😉

    Aimé par 1 personne

    1. oui effectivement lorsqu’on se met plusieurs objectifs en même temps c’est beaucoup plus compliqué de tout gérer. Moi aussi je désencombre beaucoup chez moi ces temps-ci (je vais faire un article sur la méthode konmari bientôt 😉 ) et c’est clair que c’est déjà beaucoup de travail ! courage !! 🙂

      Aimé par 1 personne

  7. C’est déjà incroyable tout ce que toi et ta famille avaient mis en place en terme de réduction de déchets !!! Si tout le monde faisait la moitié de ce que vous faites… La planète irait déjà bien mieux !
    Parfois, on stagne, mais jamais on ne recule 🙂 Le zéro déchet, à mon sens, c’est un objectif, un « idéal » qui nous pousse à améliorer, repenser, modifier nos habitudes de consommation. Quand être zéro déchet n’est pas une marque de fabrique marketing, je pense que c’est plus compliqué à atteindre avec les « tracas » du quotidien 😀
    Courage ♥

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s