Conférence Zéro Déchet de Béa Johnson en Normandie

conférence béa johnson 3

Hier soir j’ai eu la chance d’assister à la conférence de Béa Johnson qui avait lieu à St Marcel dans l’Eure.

Je dis que j’ai eu de la chance car les organisateurs ont du refuser du monde !

En effet, la conférence avait lieu dans une belle salle (le centre culturel Guy Gambu pour ceux qui connaissent) avec une capacité d’accueil de 700 places.

La CAPE (Communauté d’Agglomération des Portes de l’Eure) qui organisait l’évènement ne s’attendait qu’à 300 ou 400 personnes maximum. Ils ont visiblement sous-estimé l’attrait suscité par la papesse du Zéro Déchet qu’est Béa Johnson !

Je remercie donc ma soeur d’avoir pensé à réserver nos places plusieurs semaines avant l’évènement !

Alors qui est Béa Johnson ?

Et bien c’est tout simplement Madame Zéro Déchet. Elle est connue internationalement pour son engagement vis-à-vis de la réduction de nos déchets domestiques et les déchets annuels de sa famille (ils sont 4 dont 2 ados) tiennent dans un petit bocal.

Elle est l’auteure du livre « Zéro Déchet » dont je vous ai déjà parlé brièvement dans cet article et dont je vais vous reparler ici.

zero-dechet-bea-johnson

Alors cette conférence ?

Après une introduction assez courte mais assez inintéressante par un élu local, Béa Johnson entre très vite dans le vif du sujet en commençant par nous présenter sa famille puis son ancienne vie et ce qui l’a amené à s’intéresser au minimalisme et à la réduction de ses déchets. A savoir un déménagement temporaire dans un logement plus petit qui l’a amené à mettre 80% de ses biens matériels dans un garde-meuble pour finalement s’en débarrasser lorsqu’elle s’est aperçue que ces objets ne lui manquaient pas.

Ensuite, elle nous offre un petit florilège de se ratages personnels, ses tentatives de remplacement d’objets ou produits de consommation qui n’ont pas fonctionné comme l’ortie en guise de repulpeur de lèvres ou la mousse qu’on trouve en forêt pour remplacer le papier toilette ! 

Elle nous montre ensuite des photos de sa maison et de ses possessions pièce par pièce. On peut vraiment dire que sa maison incarne le minimalisme, tout est blanc et vide. On aime ou on n’aime pas mais elle a au moins le mérite d’être complètement en accord avec les idées qu’elle défend ! 

Pour chaque pièce de sa maison elle nous montre donc les objets durables qui ont remplacé leur équivalents jetables.

Une fois le tour de sa maison terminé elle nous explique en quoi cela lui a permis à la fois de gagner du temps (moins de temps passé dans les magasins à faire ses courses, moins de temps passé à ranger sa maison puisqu’elle est vide et moins de temps passé à faire le ménage) et de gagner de l’argent (moins de dépenses puisqu’elle n’utilise que des objets durables).

Temps et argent qu’elle utilise du coup pour se payer de supers vacances et expériences avec sa famille (ça c’est histoire de nous motiver à faire comme elle car qui ne rêve pas de se payer de supers vacances ?).

Elle aborde ensuite ses 5 règles de base pour réussir à diminuer nos déchets :

  • Refuser ce dont on n’a pas besoin
  • Réduire ce dont on a besoin
  • Réutiliser au maximum ce qu’on a
  • Recycler ce qu’on ne peut ni refuser ni réduire ni réutiliser
  • Composter le reste

Selon elle, si l’on suit ces 5 règles à la lettre, on peut réussir à réduire drastiquement le poids de nos poubelles, au point d’en arriver à un bocal par an !

D’ailleurs soit dit en passant, à l’entrée de la conférence des personnes tentaient de nous distribuer des prospectus sur la conférence. Je n’ai pas pu m’empêcher de dire à la personne qui me le tendait que ce n’est pas franchement zéro déchet et que j’allais donc appliquer la première des règles de Béa Johnson, à savoir REFUSER ! Visiblement, ce monsieur n’a pas apprécié !

Je ne sais pas si Béa Johnson a vu cette distribution mais je doute fort que ça ait été à son goût !

Elle conclue ensuite la conférence sur une note positive en nous montrant à quel point ce changement de vie lui a permis de se rapprocher de sa famille et de vivre plein de supers expériences.

Et puis viennent les questions du public, en l’occurrence assez peu intéressantes car les problématiques invoquées par les personnes trouvent de toute façon leurs réponses dans les 5 règles de Béa Johnson. Elle a d’ailleurs bien répondu dans ce sens.

Au final, cette conférence était donc, comme on peut s’en douter, un condensé du contenu de son livre. C’est donc un bon rappel pour ceux qui l’ont lu et une belle découverte pour ceux qui ne l’ont pas lu.

Ce qui est appréciable c’est qu’elle est agréable à écouter, a un bon débit de paroles fluide et ne tourne pas autour du pot. Elle a pas mal de choses à dire en peu de temps et elle le fait efficacement !

Et donc si l’on revient au livre…

Si vous vous en souvenez, je vous avais dit dans cet article que ce livre n’avait pas été pour moi une grande révélation contrairement à la plupart des gens. Quelques mois après l’avoir lu je maintiens ce que j’ai dit : ce livre est intéressant pour ceux qui n’ont aucune idée de ce qu’est le minimalisme et de comment s’y prendre.

Lorsqu’on a déjà entamé sa propre démarche vers une vie plus simple et une réduction de ses déchets, ce livre n’est qu’un témoignage de ce qu’il est possible de faire.

Comme le dit elle-même Béa Johnson, à chacun de trouver ses propres solutions pour ses propres besoins. Dans son livre elle cite ses solutions à elle, en fonction des besoins de sa famille et de ce qui est disponible près de chez elle.

L’un des avantages du livre c’est qu’elle propose toutes ses recettes et astuces donc ça peut permettre à ceux qui le souhaitent de s’en inspirer… Mais à titre personnel, peu des astuces qu’elle propose m’ont été utiles. 

Après je vois ce livre comme un bon exemple de ce qu’il est possible de faire si l’on souhaite s’en donner la peine, mais pas non plus comme une bible incontournable qu’on est obligé d’avoir lu avant de se lancer…

Pour moi, ce qu’il y a de plus intéressant dans son livre ce sont ces fameuses 5 règles car comme elle le dit, si on les suit à la lettre, nos poubelles vont immanquablement réduire.

Ensuite, à nous de trouver nos propres solutions pour appliquer nous-mêmes ces 5 règles.

Concernant le ton du livre que je vous avais dit trouver assez froid, Herveline du blog Sortez de vos conapts  (qui était avec moi à la conférence hier soir) m’a dit que Béa Johnson aurait apparemment écrit le livre avec un nègre, ce qui expliquerait le côté assez impersonnel.

J’attendais donc de voir la conférence pour voir si sa façon de s’exprimer reflète la froideur de son livre : au final lorsqu’on la voit parler, cette impression de froideur qu’on voit dans le livre ne ressort pas du tout, elle semble même avoir de l’humour. Pour autant on sent que les choses sont carrées avec elle, c’est comme ça et c’est tout ! Mais du coup la théorie d’Herveline (que je n’ai pas vérifié personnellement) semble très crédible !

Comme je vous l’avais dit dans mon dernier article sur mon Objectif Zéro Déchet, je traverse en ce moment une petite traversée du désert concernant la réduction de mes poubelles et j’attendais beaucoup de cette conférence pour me remotiver : et bien j’ai eu raison !! Ça motive !!

Ça me redonne envie de peser mes poubelles et analyser leur contenu pour tenter de trouver des alternatives !

Donc rien que pour ça MERCI Béa Johnson !

En conclusion je dirais donc que son livre est intéressant mais pas incontournable et que sa conférence était très sympa et motivante. je l’ai trouvé au final plus intéressante à écouter qu’à lire et si elle a vraiment fait écrire son livre par un nègre c’est peut-être dommage car son livre y aurait peut-être gagné en personnalité.

Et vous avez-vous lu son livre ou vu sa conférence ? Qu’en avez-vous pensé ?

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

20 réflexions sur “Conférence Zéro Déchet de Béa Johnson en Normandie

  1. Je n’ai pas lu son livre, je pense que comme toi, quand on connait bien le principe et qu’on applique déjà au quotidien le minimalisme, ce n’est pas nécessaire, du coup, même si je l’ai dans mes fichiers, je n’ai pas pris le temps de le lire. J’aurai aimé en revanche voir une de ces conférences mais elles sont bien trop loin à chaque fois (500km aller retour), dommage !
    C’est trop bête cette distribution de flyers ! pas malin malin..

    Aimé par 1 personne

  2. j’ai lu le livre, au tout début de ma démarche. j’avoue que avant de réellement réaliser tout ca j’étais, sans le savoir, bon éléve sur pas mal de point. mais du coup en me plongeant dans le systeme j’ai mis un composteur, privilégier certains produits d’autres etc… Je n’ai pas vu béa mais j’ai assité a une conférence de la famille zéro déchet a Bordeaux et j’aime leur simplicité. J’avoue pour avoir vu des vidéo de la maison de béa Jonshon, ne pas DU TOUT aimer . Et il y a une certaine contradiction, entre sa démarche et le nombre d’aller retour en avion qu’elle fait .
    Mais elle a le mérite de faire prendre conscience. elle a le mérite de ne pas renvoyer sur « mais il faut que les autorités se bougent, pas nous » . oui faut qu’ils se bougent, mais nous aussi! Bref. merci pour ton article

    Aimé par 1 personne

    1. après pour l’avion je pense qu’elle se dit que le message qu’elle fait passer en allant partout autour du monde compense les trajets en avion ? Et oui tu as raison elle nous confirme que c’est aussi à nous de bouger ! et que ce n’est pas si difficile 😉

      J'aime

  3. Coucou
    Et le livre zéro déchets family tu l’ as lu qu’ est ce tu en pense ?
    Perso le livre de Béa Johnson est pas mal, quelques astuces sont sympa mais comme toi je le trouve pas incontournable…

    Aimé par 1 personne

  4. Je n’ai pas eu la chance de la voir en conférence mais j’ai lu le livre aussi et je dois dire que mon opinion rejoint complètement la tienne, ce n’est pas une révélation pour un public averti bien que les idées qu’on y trouve soient intéressantes et tout à fait louables. L’essentiel étant surtout de savoir faire preuve de bon sens ! On l’oublie trop souvent à notre époque je trouve…

    Aimé par 1 personne

  5. Je n’ai pas eu la chance de voir une de ses conférences mais j’ai lu son livre et je dois dire que mon avis rejoint complètement le tien. C’est un livre intéressant et aux idées tout à fait louables mais ce n’est pas LA révélation non plus, surtout quand on est déjà engagé sur ces questions depuis plusieurs années. Au final l’essentiel est surtout de faire preuve de bon sens… on l’oublie trop souvent à notre époque je trouve !

    J'aime

  6. Perso, j’ai lu le livre… je l’ai trouvé intéressant quoiqu’un peu extrémiste sur certains points… Je l’ai aussi trouvé très très complet… c’est pour cette raison que lorsque Béa Johnson est passée à Namur, je ne suis pas allée la voir après avoir longuement hésité. Je pense, à lire ton retour, que j’ai bien fait…
    Belle soirée 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. perso j’étais contente de la voir surtout pour me faire une autre idée de la personne. Mais effectivement concernant le contenu, rien de plus par rapport au livre… plus un rappel, et une petite motivation à ne pas perdre nos objectifs 😉 bonne soirée à toi 😉

      J'aime

  7. J’ai été très déçue par le livre…Peut-être que ça peut être une révélation pour ceux qui baignent dans les excès proposés par la société, mais quand on a adopté une démarche écologique depuis des décennies, on ne découvre pas grand chose de nouveau ou qu’on aimerait adopter…le maquillage maison, par exemple…bof bof..et quant à cette folie du vrac pour les courses…je continuerai à acheter du beurre en demi-plaquettes…sans le congeler…et d’autres choses…et ma poubelle pèsera sans doute 200g de trop…

    Aimé par 1 personne

      1. Merci, ça me rassure….d’autant que la provenance du vrac commence à me poser de sérieuses questions….le petit producteur local vend sur le marché en sachets kraft….le magasin bio (et Markal et les autres, en fait) fait venir du bout du monde…Que choisir ?….il y a les déchets que l’on voit et ceux que l’on ne voit pas pas…

        Aimé par 1 personne

  8. Merci pour ce retour de cette conférence ! Personnellement, j’ai découvert le zéro déchet par le biais du blog de Béa et j’ai également acheté son livre afin d’avoir tout sous la main. Dommage que l’on n’apprend pas plus de choses que ce qu’il y a dans le livre avec cette conférence (j’y aurais bien été sinon), mais je comprend que cela doit rester abordable pour ceux qui n’y connaissent rien.
    Cependant, je trouve que l’application de tous ces principes dépend vraiment du contexte personnel… S’il n’y a que peu de vrac à disposition dans les magasins aux alentours, il est difficile de supprimer entièrement les déchets, même en faisant autant d’effort que possible (je viens de finir mes études et je n’ai pas de voiture). idem, je me tâte à installer un composteur d’appartement mais n’étant pas encore fixe au niveau de ma localisation, cela reste encore compliqué à envisager. Enfin, si on a une intolérance alimentaire (le gluten pour ma part), il est très dur de choisir entre « j’achète un produit suremballé fabriqué en Europe pour éviter les contaminations » ou « j’achète du riz en énorme quantité mais qui vient de Thailande ou d’ailleurs » :/
    Enfin, le plus important est de faire de son mieux selon son contexte personnel 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s