Le vrai prix du bio

Parmi les arguments que l’on retrouve le plus souvent contre l’alimentation biologique, figure le prix.

Le bio c’est trop cher nous serine-t-on à longueur de journée.

Alors oui, c’est vrai, à produit équivalent, le bio sera pratiquement tout le temps plus cher que le conventionnel.

Seulement, le bio réclame aussi plus de travail à l’agriculteur, qui subit plus de pertes, doit faire preuve d’astuces pour réussir à protéger ses cultures sans faire appel à des produits polluants.

Il parait donc normal de payer plus cher quand il y a plus de travail.

Mais me direz-vous, à notre échelle de consommateur, une pomme est une pomme, alors pourquoi la payer plus cher ?

Et bien déjà parce qu’il y a pomme… et pomme.

Il y a d’un côté une pomme bio, pleine de nutriments, dont on peut manger la peau car elle n’aura pas été arrosée de produits chimiques à outrance. Pomme peut-être moche, pas brillante, pas calibrée, mais bonne au goût et bonne pour notre santé.

Et puis il y a la pomme conventionnelle, qui n’a plus de pomme que le nom et l’apparence. Une pomme conventionnelle est arrosée plusieurs dizaines de fois par plusieurs dizaines de pesticides différents avant d’arriver dans votre assiette. Il faut obligatoirement l’éplucher pour la consommer, sinon autant boire directement du RoundUp ça revient au même. Et on y cherche les nutriments. Aucun intérêt nutritif à manger une pomme non bio…

Alors certes la pomme conventionnelle est moins chère si on considère qu’elle vaut une pomme bio, sauf que ce n’est absolument pas le cas.

Si l’on prend en compte ce que nous apporte chacune de ces pommes au niveau nutritif (ce qui est quand même la raison pour laquelle on mange) la pomme bio revient beaucoup moins cher proportionnellement à ses bienfaits !

Par ailleurs, il faut savoir que de nos jours la part de notre budget consacrée à l’alimentation à beaucoup diminué par rapport à l’époque d’avant l’industrialisation de l’agriculture (environ 20% de notre budget aujourd’hui contre presque 35% en 1960 selon l’INSEE).

Peut-être devrions-nous accepter de laisser une plus grande part de notre budget à notre alimentation ?

Après tout, si on mange mieux, on a moins de problèmes de santé, on se sent mieux, on vit plus longtemps… L’alimentation a une importance capitale dans notre vie, ne mériterait-elle pas mieux que 20% de notre budget ?

Après tout, le prix que l’on paye aujourd’hui pour se nourrir n’a rien à voir avec le VRAI prix des aliments. Ces prix bas se font au détriment des agriculteurs qui font pousser notre nourriture et se font imposer des tarifs de plus en plus bas par la grande distribution. Lorsque l’on prend conscience du temps et du travail qu’il faut pour faire pousser sa nourriture, on comprend qu’il est normal de la payer un certain prix.

Alors certes, vous me direz que quand on ne peut pas, on ne peut pas. C’est vrai, une personne surendettée, avec des revenus à peine suffisants pour payer ses factures aura tendance à considérer que le bio n’est pas pour elle. 

Mais pourquoi est-ce que les aliments bons pour la santé devrait être réservés à ceux qui estiment pouvoir se le permettre ?

Vaut-il mieux acheter une pizza surgelée premier prix, qui ne sera pas bonne, et n’apportera rien nutritivement, au point qu’on mangera finalement plus car on ne sera pas rassasié ?

Ou vaut-il mieux acheter de la farine complète bio pour faire soi-même sa pâte, quelques tomates bio qu’on aura acheté en pleine saison pour qu’elles soient moins chères afin de faire la sauce, et des patates avec lesquelles on fabriquera une sauce fromage bluffante ? (ma recette de pizza végétale ici)

A votre avis, est-ce réellement beaucoup plus cher ? Ce qui est certain c’est que c’est bien meilleur et bien plus nourrissant (merci la farine complète !), on en mangera donc moins !

Consommer bio implique donc de modifier complètement sa façon de consommer, de n’acheter que des matières premières de base avec lesquelles on fabriquera soi-même ses plats, ne pas craindre de rester sur des plats basiques et classiques, ne réclamant pas des matières premières rares ou chères ou provenant de loin, ne pas hésiter à cuisiner en grande quantité pour faire plusieurs repas sur un même plat, ne pas jeter les restes, et oublier les plats préparés qui sont fabriqués avec des ingrédients souvent périmés ou invendables (voir mon article sur le livre de Christophe Brusset « Vous êtes fous d’avaler ça ! »).  Il vaut mieux une bonne assiette de pâtes complètes accompagnée de tomates bio, plutôt qu’un plat de lasagnes industrielles…

Et surtout, consommer bio implique de prendre conscience qu’on le mérite et qu’on y a droit !

NON le bio n’est pas réservé aux riches bobos !

Manger sainement est un droit accessible à tous !

Et plus nous serons nombreux à manger bio et réclamer du bio, plus les agriculteurs bio vendront des quantités suffisantes pour baisser les prix, et plus les agriculteurs conventionnels se décideront à entamer une conversion (difficile mais possible) vers le bio.

Et puis, rien ne nous oblige à passer d’un coup du 100% conventionnel au 100% bio !

Si vous n’osez pas encore franchir la porte d’un magasin bio, vous pouvez commencer par tester quelques produits (matières premières) bio dans votre supermarché, et de compenser en n’achetant moins de plats préparés.

Puis une fois que vous aurez eu l’occasion de tester un magasin bio, vous pourrez par exemple vous y rendre une fois par mois et prendre le reste dans votre supermarché habituel. Puis petit à petit faire l’inverse…

Votre budget n’explosera pas forcément pour autant... Et puis si vous décidez de fabriquer vous-mêmes vos produits d’hygiène et d’entretien (mes recettes ici ), cela vous permettra de faire des économies non négligeables que vous pouvez ensuite réinjecter dans vos aliments bio afin de mieux manger et d’être en meilleure santé !

Et puis, même si ce n’est pas le cas de tout le monde, nous avons souvent tendance à dépenser trop dans des produits dispensables mais qui nous aident à nous sentir bien psychologiquement (vêtements, gadgets, technologie, etc…).

Ces dépenses peuvent être diminuées au fur et à mesure afin d’injecter un peu plus de budget dans notre alimentation, ou bien se tourner vers l’achat d’occasion, réutiliser ou réparer ce que l’on possède déjà.

Souvenons-nous que nous votons avec notre caddie.

A chaque fois que nous achetons un produit tout préparé, industriel, dont nous ne connaissons pas du tout les composants, nous donnons raison aux industriels qui nous mentent en nous vendant de la viande de cheval sous l’appellation bœuf.

A chaque fois que nous achetons un produit simple, bio et local, nous encourageons un agriculteur qui habite près de chez nous, qui a peut-être des enfants lui-même à qui il pourra peut-être payer des vacances avec nos achats.

Cela vaut peut-être la peine de tenter d’augmenter notre budget alimentation ?

Les paniers de légumes bio auxquels on peut s’abonner en AMAP peuvent être une première étape pour aller vers le bio, souvent les prix sont très corrects, et si vous n’osez pas franchir la porte d’un magasin bio (ou que vous n’en avez pas près de chez vous), cela peut être une bonne alternative.

Si vous avez besoin d’astuces et de conseils pour vous aider à faire cette transition vers le bio et vers un changement de consommation sans exploser votre budget, je ne saurais que vous conseiller l’excellent groupe Facebook « Gestion budgétaire, entraide et minimalisme » de ma copine Herveline du blog Sortez de vos conapts ! et de Mary du blog La salade à tout. Sur ce groupe vous trouverez toutes les infos dont vous aurez besoin pour parvenir à faire manger votre famille en 100% bio pour 75 euros par mois et par personne ! (si si c’est possible !).

Alors oui, le bio peut paraître plus cher mais nous le valons bien alors acceptons de prendre enfin soin de nous en payant le vrai prix que vaut la nourriture que nous mangeons et qui va constituer notre corps, tout ce que nous possédons nous pouvons nous en séparer mais notre corps, c’est pour la vie, il mérite qu’on prenne soin de lui !

 

artichaut

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

14 réflexions sur “Le vrai prix du bio

  1. Bel article, tellement vrai ! Un produit bio coûte certes plus cher que son équivalent conventionnel, mais les personnes qui s’appuient sur cet argument sont souvent celles qui achètent peu de produits bruts, et surtout des aliments transformés… ça prend certainement plus de temps de tout cuisiner soi-même mais ça revient infiniment moins cher que toute cette bouffe sous plastique ! Mais on ne peut le savoir qu’en l’ayant testé 😉
    Quant aux qualités nutritives elles sont indéniables. Un fruit bio, quel qu’il soit, apaisera sans problème une petite fringale, tandis qu’un fruit non bio me fera l’effet d’un simple verre d’eau. Je n’exagère même pas ! Alors si on compare le prix de l’eau au prix d’une pomme non bio, la pomme non bio devient tout de suite vraiment chère pour ce que c’est…
    Mais c’est parfois compliqué de remettre les choses dans leur contexte, moi-même qui suis convaincue et mange bio autant que je peux et de plus en plus, je dois parfois me reposer la question ^^

    Aimé par 1 personne

  2. Hello ! Dans l’un des magasins où je fais les courses (Carrefour City), j’ai découvert que le parmesan bio est moins cher au kilo que le parmesan conventionnel. Finalement, je pense qu’il faut prendre le temps de comparer. Après, au quotidien, je privilégie les circuits courts pour la viande et les légumes en allant au marché et en choisissant des producteurs locaux. En grandes surfaces, parfois le bio pour des pommes de terre par exemple viennent de l’autre bout du monde. Donc je suis pour le bio mais je suis très vigilante à la saison et à l’origine 😉 Bon week-end

    Aimé par 1 personne

  3. Pour ma part je pense que ceux qui estiment que le bio est plus cher n’ont pas tout à fait compris la démarche. Consommer bio relève plus d’un mode de vie , d’une philosophie de vie c’est à dire encourager les producteurs bio, améliorer la biodiversité des sols, protéger les animaux, les insectes et notamment les abeilles, moins poluer et surtout laisser une terre bien plus « propre » à nos enfants. Alors oui si on compare juste les prix c’est plus cher mais finalement quand on regarde de plus prêt ça vaut largement le coup. Et bien sûr il faut privilégier les petits producteurs locaux qui font vivre leur famille grâce à nos achats et non les grandes surfaces pour qui notre argent servira à payer des actionnaires….Plus on sera nombreux à agir plus les mentalités changerons. Merci pour cet article plein de bon sens.

    Aimé par 1 personne

  4. 100% d’accord avec toi. Consommer bio et local est possible pour (presque) tout un chacun pour peu que le comportement alimentaire change. C’est sur que des gâteaux industriels bios seront bien plus chers que des gâteaux industriels non bios … Mais des gâteaux faits maison, avec des aliments bruts bio seront moins chers ou à un prix équivalent aux saletés que l’on trouve tout emballés au supermarché .
    consommer bio, si on ne roule pas sur l’or, c’est aussi changer de façon de faire et ne pas céder à la facilité. Prendre du temps pour faire au lieu d’acheter c’est un autre chemin, celui que nous avons décidé de suivre … Mais quel bonheur après avoir passé une journée a cueillir, puis transformer des kilos de fraises, de manger nos yaourts avec plein de confiture trop bonne .

    Aimé par 1 personne

  5. Les gens trouvent le bio cher mais sont capable de claquer 700 euros pour un nouveau telephone et trouve ça tout à fait normal.
    Et quand tu vois les prix des produits industriels…. Tu peux que constater que le brut sera toujours moins cher et meme en bio !

    Aimé par 1 personne

  6. Super article, je suis d’accord à 200% !
    d’ailleurs, pour moi, si on ne fait pas attention à son alimentation c’est parce qu’on est pas forcément informé correctement ! Ton article contribue à répandre la véritable information donc merci !
    Par ailleurs, moins que le bio mais toujours mieux que le supermarché, il y a l’agriculture raisonnée et bien-sur locale (pour moi, la chose la plus importante). Le raisonné est moins cher que le bio mais est déjà bien meilleur pour la santé que ces choses qu’on appelle légumes et fruits chez Carrefour.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s