Lectures : Vers la révolution intérieure

vers la révolution intérieure

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un livre que j’ai lu dernièrement : « Vers la révolution intérieure » de Krishnamurti.

Je n’avais jamais lu aucun ouvrage de ce philosophe indien et du coup ça peut surprendre lorsqu’on ne s’y attend pas !

En effet, ce livre n’a pas été « écrit » au sens propre. Il s’agit en fait d’une retransmission écrite de différents enregistrements réalisés lors des nombreuses conférences et causeries publiques de Jiddu Krishnamurti en Inde entre 1970 et 1971.

Le style est donc particulier puisque il s’apparente par moment à une discussion entre le conférencier et son public.

Lorsque j’ai vu ce livre en magasin, je ne me suis pas vraiment posé la question, je l’ai acheté sur un coup de tête, tant le titre et surtout le sous-titre « se changer soi-même pour changer le monde » ont résonné en moi.

Je suis parfaitement convaincue que pour changer le monde il faut que chacun d’entre nous travaille à changer sa façon d’être au monde et sa façon de voir le monde, du coup ce livre était forcément fait pour me plaire !

Au final le contenu s’est d’abord avéré très complexe à comprendre.

Je lis beaucoup, mais pas de la philosophie… Et là où je m’attendais à trouver un écrit spirituel, il s’agit en fait d’un écrit presque scientifique dans la façon dont les arguments sont posés. Bah oui la philosophie est une science… Et ceux qui me connaissent bien savent que la science et moi on n’est pas vraiment copains…

 

Krishnamurti part du principe que si le monde est violent c’est que nous sommes violents. Et de là, il amène différentes réflexions pour nous pousser à comprendre cette violence en nous, à l’identifier afin de ne plus la nourrir et enfin de l’éradiquer de nos pensées.

Une fois que l’on s’est habitué à la fois au style « d’écriture » et à la façon qu’a l’auteur de développer ses idées, le livre se lit assez bien, d’autant plus que les mêmes arguments sont repris plusieurs fois puisque le livre reprend plusieurs conférences sur le même thème.

Cela nous permet donc de bien les digérer et y réfléchir et donc d’avancer dans notre réflexion au fur et à mesure de la lecture.

Cela reste cependant une lecture intense demandant pas mal d’attention et de concentration.

Moi qui lit en général avant de dormir, je peux vous assurer que certains soirs, je ne pouvais pas aller au-delà de 2 ou 3 pages…

Cependant, ce livre est très intéressant à lire et enrichissant car il nous propose une façon de réfléchir au problème de la violence dans le monde, tout à fait originale et sur laquelle chacun peut travailler puisque cette violence naît dans nos pensées. Si nous travaillons à améliorer nos pensées nous pouvons donc améliorer le monde, c’est aussi simple que ça !

Krishnamurti était un homme très intelligent avec une grande profondeur de réflexion, et on sent dans son discours et ses discussions avec son public, sa frustration à ne pas réussir à amener chacun à penser réellement par lui-même au lieu de simplement écouter et suivre différents gourous, dont lui-même !

C’est en effet le paradoxe ultime de cette situation : Krishnamurti est devenu orateur pour inciter les gens à ne pas se laisser convaincre par les orateurs.Il dénonce les gourous mais en est un pour beaucoup, même si ce n’est pas ce qu’il souhaite… Il demande à son public de penser par lui-même… mais le simple fait de les inciter à le faire les en empêche puisqu’ils le feront parce qu’il le leur a demandé…

A la lecture de ce livre je me suis dit que cet homme avait du être frustré toute sa vie par la différence flagrante entre la puissance de ses réflexions personnelles et le niveau intellectuel de ses concitoyens, pas toujours éduqués.

 

En conclusion, ce livre est vraiment très enrichissant à lire mais il vaut mieux être très à l’aise avec la lecture pour réussir à suivre la vitesse et la complexité d’argumentation du surdoué Krishnamurti ! (et encore quand on lit on peut relire plusieurs fois la même phrase pour comprendre, je n’imagine même pas la difficulté à suivre ses conférences !).

Et vous avez-vous déjà lu des ouvrages de ce philosophe ? Qu’en avez-vous pensé ?

 

 

 

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Lectures : Vers la révolution intérieure

  1. C’est peut être plus « facile » de le lire pour le coup que d’aller l’écouter comme on peut relire :o) J’ai cru que tu lisais le même livre que moi, ce qui est possible :o) Mais en fait non ! Je termine celui de Pierre Rhabi, Matthieu Ricard, Christophe André et Jon Kabatt-Zinn « se changer, changer le monde »
    Je n’ai pas encore lu de livre de Krishnamurti il me semble, mais de Thich Nhat Hanh « la sérénité de l’instant » qui a l’air nettement moins ardu :o) Le sujet n’est pas le même c’est sur !
    C’est pour ça que je lis toujours plusieurs livre en même temps : il y en a certains qu’il n’est pas possible (pour moi) d’apprécier en allant me coucher ! ou même de les comprendre sans relire 3 x la même phrase. Merci pour ce retour de lecture c’est toujours sympathique. Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Je n’ai lu ni l’un ni l’autre de ceux que tu cites mais les titres donnent envie 🙂 Oui effectivement je pense qu’il était encore bien plus dur d’écouter Krishnamurti que de le lire ! Moi j’ai du mal à lire plusieurs livres en même temps car il y en a toujours que je risque de ne jamais terminer sinon ! Merci 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s