Quelques réflexions personnelles autour de la tolérance et de la diversité des idées

L’autre jour, je discutais avec un membre de ma belle-famille, et il commence à me parler de quelqu’un que je ne connais pas, et ajoute « ça ne va pas te plaire, il est éleveur de veaux ».

Cette façon de présenter les choses m’a d’abord surprise, « ça ne va pas te plaire ». Pourquoi est-ce que ça ne me plairait pas de savoir que quelqu’un que je ne connais pas est éleveur de veaux ?

Je ne me sens pas agressée personnellement parce qu’il y a des personnes qui élèvent des animaux pour les manger. Je n’en consomme pas car je ne cautionne pas le fait de manger les gens, mais ça n’engage que moi, c’est le fruit de mes réflexions et mes croyances personnelles, je ne cherche à convertir personne car je ne suis pas responsable du comportement d’autrui, uniquement du mien, à chacun d’assumer ses propres choix de vie, et, éventuellement ses propres incohérences, ce n’est pas à moi de porter ça.

Et en fait, je me suis rendue compte suite à cette réflexion qui m’a étonnée, que beaucoup de gens, si ce n’est la majorité, fonctionnent comme ça. Il se sentent PERSONNELLEMENT agressés lorsque l’on évoque devant eux des idées contraires aux leurs ou un mode de vie différent du leur.

Comme si, le fait d’être pareil, de penser pareil, de vivre pareil, de s’habiller pareil… était une bonne chose, et que du coup dès qu’on croise la différence, on  ne peut pas s’empêcher de juger et de se sentir agressé par cette différence.

Hier je lis un débat un peu houleux sur un groupe Facebook et je m’aperçois que les gens s’énervent dès qu’une personne émet une idée ou un point de vue différent du leur, au point parfois de se mettre à insulter. Alors que les idées qui étaient émises étaient vraiment toutes intéressantes et enrichissantes car chacun avait des arguments réfléchis. A titre personnel j’ai aimé lire ce débat car je me suis sentie enrichie dans ma vision du monde par la découverte de nouveaux points de vue sur la thématique en question.

Pourquoi la coexistence de points de vue différents ne pourrait pas être vue comme une richesse pour l’humanité ? Pourquoi nous soucions-nous tellement de ce que pense les autres ? Pourquoi cherchons-nous à ce point à standardiser les idées, et à convaincre les autres de penser comme nous ?

Pourquoi le fait de débattre ne pourrait pas simplement être l’occasion pour chacun de découvrir une façon différente de voir les choses et d’enrichir son expérience de vie en  faisant partager notre vision aux autres et en découvrant la leur sans chercher à convaincre ou à rallier qui que ce soit à sa cause. Juste pour le plaisir de s’enrichir mutuellement. Comme un cadeau qu’on se ferait.  Des avis pluriels sur un même fait sont toujours plus intéressants qu’un seul et unique point de vue, à mon sens.

Je vois ça comme si on était tous des caméramans en train de filmer le monde. C’est plus intéressant si on se montre tous nos films sans chercher à convaincre les autres que le nôtre est mieux. Aucun n’est mieux qu’un autre, ils sont justes filmés depuis un endroit différent du monde et découvrir le film de quelqu’un d’autre nous permet de partager un peu de son quotidien, il se dévoile à nous et nous permet en une seule vie d’en vivre 2. Nous ne pouvons pas tous tout expérimenter. Alors accepter de découvrir l’autre sans le juger et accepter de bénéficier de son expérience de la vie nous fait gagner du temps sur nos propres expériences de vie. Cela enrichit l’humanité dans son ensemble et cela bénéficie donc à chacun.

Nous sommes tous reliés, mais nous avons chacun un chemin de vie différent.  Quel intérêt cela aurait-il si nous suivions tous le même chemin ? Quel apport pour l’humanité ? Il faut bien que certains explorent des voies différentes afin que nous puissions progresser en tant qu’espèce. La diversité est ce qui nous rend riche, comme dans la nature.

On voit bien à quel point la monoculture détruit les sols et les animaux (notamment les abeilles qui à force de butiner tout le temps la même chose tombent malades). Pour nous l’humanité, c’est pareil, nous avons besoin de diversité pour évoluer et avancer, nous avons besoin d’idées nouvelles pour faire germer les nôtres car personne ne construit à partir de rien, nous nous basons toujours sur ce qui a été fait avant par les autres, que ce soit des réussites ou des échecs.

Des idées en apparence contradictoires peuvent être vraies toutes les deux, tout dépend depuis quel angle on se place pour étudier la question, alors qui peut se permettre de dire qui a raison et qui a tort ?

Pour moi, rejeter quelqu’un parce qu’il pense différemment, est aussi choquant que rejeter quelqu’un pour ses origines, sa couleur de peau, sa religion ou ses préférences sexuelles. Cela reste un rejet de la différence et un refus de s’ouvrir à l’autre et d’accepter que sa vie a autant de valeur que la nôtre.

Nous sommes tous le résultat d’un ensemble d’événements qui ont marqué notre vie, cela explique en partie la diversité de nos points de vue. Nous ne pouvons pas refuser que les autres pensent différemment car leurs opinions résultent simplement de leurs parcours personnels qui ont forcément été différents du nôtre. Donc au lieu d’essayer de les convaincre de changer d’avis, nous devrions plutôt essayer de comprendre quelles expériences vécues les ont poussés à penser comme ça.

Je pense que si nous mettions autant d’énergie à travailler sur nous pour faire évoluer notre âme que nous mettons d’énergie à essayer de convaincre autrui de penser comme nous, l’humanité serait bien plus sage et la Terre un véritable Eden.

Cela n’est que mon avis bien sûr, et chacun est libre de se sentir agressé par ce qu’il veut, y compris par des points de vue contraires au sien, mais j’avais juste envie de vous faire partager le mien, histoire de vous faire découvrir un petit bout de mon film, n’hésitez pas à partager le vôtre en commentaires, et d’autant plus s’il est différent du mien 🙂

 

abeille sur lavande

 

 

 

Publicités

29 réflexions sur “Quelques réflexions personnelles autour de la tolérance et de la diversité des idées

  1. Tout à fait d’accord avec toi : le point de vue des autres est enrichissant, c’est une ouverture d’esprit, il m’aide souvent à avancer. D’être nombriliste ne permet pas le changement éventuel. belle semaine. Bisous

    Aimé par 1 personne

  2. très bel article 🙂 moi aussi je me pose beaucoup de questions, surtout ces derniers temps. depuis que je suis devenue vegetalienne-presque-vegane j’ai l’impression que les gens sont tout le temps énervés contre moi, qu’ils se sentent agressé par mes propos alors que bien souvent je veux seulement débattre, et comprendre… récemment j’ai abordé la question des oeufs sur un groupe facebook et j’ai eu des retours très agressifs, voire insultant. Pour moi qui ne suis ni patiente ni très diplomate, ca été assez dur à gérer. J’ai reglé le probleme en quittant le groupe en question. Idem avec mes proches, pourquoi se sentent-ils obligés de se justifier sur leurs choix ? est-ce que mon mode de vie les met mal à l’aise parce que ca les renvoie à leur propres contradictions ? je ne me pose pas en donneuse de lecon, alors pourquoi me considérer comme telle ?…

    Aimé par 1 personne

  3. Faisant partie d’une famille côté maternel et d’une belle-famille de paysans qui se sont « élevés » socialement (je mets « élevés » entre guillemets parce qu’ils sont juste sortis de l’agriculture pour gagner plus d’argent dans le commerce et l’artisanat, mais en aucun cas j’estime qu’un agriculteur est plus bas sur l’échelle), mais qui sont restés un peu vieille France sur certains points, je bouffe tous les jours de ce genre de remarques, et pas seulement à mon encontre. ça va du « mais pourquoi t’as arrêté de manger de la viande alors que tu l’as toujours fait et qu’EN PLUS ton grand père était boucher ?! » au « mais pourquoi elle va faire ses courses en jogging, c’est de l’irrespect envers les autres !? » (oui, ça c’est les réflexions WTF de ma mère quand elle a les vers) en passant par  » mais franchement, pourquoi elle veut pas d’un deuxième enfant !? », bref, tout et tout le monde y passe, à tel point que moi-même, pendant un moment, j’ai sombré dans ce genre de (pardon pour la grossièreté, mais je n’ai pas de mot plus faible) conneries et que maintenant que je me suis reprise en main, on me reproche d’être grognon quand je vais à l’encontre de ces jugements hâtifs et foireux…
    Je lis et vois un peu tous les jours des témoignages de ce que raconte ton article et, jusque là, je me contentais de penser que c’est tout bêtement dans la nature humaine mais plus ça va, et moins j’arrive à relativiser sur ce point. L’humain est tellement, tellement exaspérant, des fois…
    Bref, je suis totalement d’accord avec tout ce que tu dis, et ton article fait un bien fou à lire, alors merci ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour

    Alors moi j adhere totalement à ton point de vue, celà est tres enrichissant de savoir les opinions des uns et des autres
    Pr ma part je suis toujours omnivore et j aime bien savoir pouquoi d autre pers sont devenues vegetariens
    bcp de fois je prefere me taire car les insultes y va de bon train à qui mieux mieux

    Aimé par 1 personne

    1. Oui les débats sur le végétarisme sont rarement apaisés. Ça fait partie des sujets qui fâchent… J’aime pouvoir en discuter avec des personnes omnivores qui sont simplement curieuses et pas qui cherchent à me convaincre que j’ai tort. Et dans l’autre sens, beaucoup de végé ont du mal à garder leur calme quand on leur demande leurs raisons… Du coup j’en parle le moins possible moi-même dans les conversations, mais ça ne suffit pas pour pouvoir manger mes légumes tranquille lol, on me relance quand même là-dessus régulièrement…

      J'aime

  5. Complètement d’accord avec toi… Perso, je suis omnivore et j’avoue que je ne parle pas spécialement de mon régime alimentaire… je trouve les débats autour du sujet très violents (souvent) et j’ai du mal à comprendre les agressions entre omnivores et vegan… ce serait tellement magnifique si « on » arrêtait de vouloir juger et convaincre… Je préfère ta vision : comprendre et accepter…
    Les réseaux sociaux permettent, il me semble, des débordements dont on se passerait bien (j’avoue avoir déjà été heurtée).
    Belle journée 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. oui les débats sur les réseaux sociaux sont parfois vraiment violents ! Et même parfois entre vegans ! C’est un thème que je n’aborde plus non plus car chacun cherche à montrer qu’il a raison, c’est stérile… Belle journée à toi 🙂

      J'aime

  6. C’est mon quotidien: je ne rentre dans aucune case et j’essaie de rester curieuse et ouverte d’esprit.
    Mais il y a toujours du jugement sur les styles de vie, les opinions quand elles ne correspondent pas à la norme.
    Bisous à toi!

    Aimé par 1 personne

    1. J’aime les gens qui ne rentrent pas dans les cases 🙂 Ils sont souvent très intéressants 🙂 Je n’aime pas la standardisation et encore moins quand il s’agit des gens. Je trouve que nos sociétés manquent de gens atypiques, originaux et un peu dingues… Les gens sont beaucoup trop raisonnables ! lol 😉 Bisous !

      Aimé par 1 personne

      1. Mais du coup je me sens souvent seule ou rejetée selon les moments. Ms ça va, des personnes m’aiment qd même comme je suis. C’est plus dur pr le travail.

        J'aime

  7. Il faudrait peut-être faire preuve aussi de tolérance envers cette personne qui n’a certainement pas eu le temps de mener ce type de réflexion intellectuelle et qui, de surcroit, voulait plaisanter et pas agresser…

    J'aime

    1. tu as eu l’impression que non ? c’est dommage… En l’occurrence il s’agit d’une personne que j’aime beaucoup tu sais et que j’estime énormément et tu peux me croire il ne manque absolument pas d’intelligence contrairement à ce que tu sembles croire ! Et pour info il ne voulait ni plaisanter ni agresser. J’ai pris cet exemple car il était récent et c’est lui qui a induit cette réflexion chez moi mais je peux t’assurer qu’il y a énormément de tolérance de respect et d’amour entre lui et moi… C’est dommage que tu aies mal compris ce que j’ai voulu dire par là…

      J'aime

      1. Ce n’est pas vraiment ce que le début de ton article laisse sous entendre…mais, soit, j’ai dû mal comprendre et ne t’en fais pas, je n’ai jamais douté de son intelligence…

        J'aime

  8. C’est vraiment agréable de voir que des personnes encouragent la bienveillance et la tolérance, surtout parmi les véganes 🙂
    J’ai aussi souffert d’attaques sur mon régime alimentaire. Récemment, il y a une végane dans mon entourage qui s’est mise à poster des messages ouvertement hostiles par rapport aux autres modes d’alimentation. Selon elle, il n’y a que deux options : soit être carniste ignorant (c’est à dire ne pas connaître les souffrances des animaux), soit être végane et qu’il n’y a aucun respect à avoir pour un végétarien. J’ai été extrêmement blessée par ce jugement réducteur (je suis végétarienne).
    Pourquoi n’aurais-je pas le droit au respect simplement parce que mes raisons d’être végétarienne ne sont pas focalisés uniquement sur la souffrance des animaux ? Même si c’est peut-être utopique et que tout le monde n’est pas d’accord sur la question, je pense qu’il est possible de vivre en harmonie avec les poules pondant des oeufs et les vaches/chèvres avec leur lait sans pour autant les exploiter inhumainement comme on le fait aujourd’hui au niveau des industries agro alimentaires. Un peu comme cela se passait avant la révolution industrielle quoi 🙂
    Je trouve qu’avec l’individualisation des gens dans les sociétés modernes, on ne fait plus que se critiquer/se cracher dessus en étant persuadé de détenir LA vérité et que tous les autres ont tord, tout en plaçant chacun dans des catégories réductrices. Comme toi, les personnes différentes me fascinent et ce que je peux apprendre d’eux me permet de prendre du recul sur ma propre vie et mes idées.
    Encore merci pour ce message bienveillant 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à TOI pour ce message bienveillant 🙂 Oui je connais des vegans qui considèrent les végétariens comme des traitres, et en tant qu’ancienne végétarienne je trouve ça choquant. Comme dit une copine « ça invisibilise les efforts » de ceux qui tentent de consommer mieux en optant pour un autre choix que le veganisme.

      J'aime

      1. C’est exactement ça. Au lieu de tendre vers le mieux, certains véganes ne voient que le « tout ou rien ». Soit t’es un gentil, soit t’es un méchant, mais il n’y a aucune nuance de gris. Ce qui est dommage car tout le monde n’est pas capable de changer du jour au lendemain (ne serait-ce que parce qu’il faut déconstruire nos habitudes ou être intéressé par la cuisine pour manger équilibré). Bonne nouvelle tout de même, la prise de conscience de l’inhumanité des industries agro-industrielles touche de plus en plus de monde chaque jour 🙂
        Je ne sais personnellement pas si je deviendrais végane un jour, de par ma sensibilité au gluten qui ne s’en ira jamais qui rend tout difficile et la mauvaise maîtrise de mon alimentation en ce moment, mais je ne me ferme pas de porte. Malgré ces mauvaises expériences et certaines incohérences pratiquées par certaines personnes à mes yeux (acheter du plastique polluant à la place de cuir ou de laine, acheter des objets pas chers fabriqués dans des conditions écologiques, sanitaires et humaines déplorables mais sans produit animal, …), j’apprécie cette vision des choses et j’ai encore de nombreuses années devant moi pour évoluer 🙂

        Aimé par 1 personne

  9. cet article fait du bien à lire.. tu as tout dit… il reste de la tolérance du respect.. pfiou c’est tellement rare ce genre de « discours » si je peux dire.. je ne suis pas dégante mais végétarienne… et comme tu dis je ne vais pas culpabiliser les autres car ils ne pensent pas comme moi.. j’ai mis du temps et fais du chemin avant d’en arriver ici (bon j’ai que 30 ou déjà? lol) merci pour cet article!

    Aimé par 1 personne

  10. C’est un article très intéressant. L’ouverture d’esprit est une de mes valeurs fondamentales, donc je comprends tout à fait ton point de vue. Dernièrement, j’ai lu un témoignage du petit-fils de Gandhi. En gros, l’idée allait plus loin encore que ce désir de tolérance universel : en réalité, il ne faut pas tolérer l’opinion, la religion, le régime alimentaire, etc. des autres, il faut complètement l’accepter.

    Bref, j’ai aimé cette manière de voir les choses, l’acceptation n’est pas un mot très courant dans les débats actuels.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s