C’est bien gentil tout ça mais moi j’ai pas le temps !

S’il y a bien un truc dont on manque tous, c’est le temps, en tout cas c’est ce que l’on se dit…

Du coup toutes les recettes qui sont proposées sur le net proposent toujours une estimation du temps nécessaire à la réalisation. Celles qui s’adressent aux mamans occupées promettent que « ça prend seulement 5 mn, promis ! ».

Dans mon cas, le temps n’est pas la seule problématique. Je suis flemmarde. Je manque donc encore plus d’énergie que de temps.

Ce qui m’intéresse, ce n’est pas le temps qu’il faut passer à faire une recette, car de toute façon on met TOUJOURS plus de temps que ce qui est indiqué, surtout quand on est interrompu toutes les 30 secondes, ce qui arrive invariablement quand on a des enfants.

Ce qui m’intéresse c’est la quantité d’énergie qu’il va me falloir pour réussir à me motiver à le faire…

Et là on aborde un autre concept qui est celui de la motivation.

La motivation c’est le rapport entre l’effort et le bénéfice imaginaires.

« Je suis prêt à faire l’effort que j’imagine devoir faire pour réaliser ça, car j’imagine que le bénéfice que cela va m’apporter va être encore plus grand, va en valoir la peine ».

On pourrait traduire ça par une équation : Motivation = plaisir – effort

De mon côté je ne fais jamais de sport (ouh ! pas bien !!!) car le bénéfice que j’imagine en tirer n’est pas suffisant par rapport à l’effort nécessaire que j’imagine ENORME ! Du coup je préfère rester dans mon canapé avec mon fils dans les bras car l’effort est minime et le bénéfice incommensurable 🙂

On peut tous trouver le temps de cuisiner si on décide que c’est plus important qu’autre chose et que ça en vaut la peine. Quand on est vegan, c’est forcément important puisque pour manger veg sans se ruiner en plats préparés (oui ça existe) il faut cuisiner. Reste ensuite à faire en sorte que ça en vaille la peine…

Les idées de plat que je vous ai proposés ici sont gérables le soir après le travail pour la plupart d’entre eux si l’on s’organise à peu près bien, et si l’on prend en compte le degré de fatigue du jour.

On a plus d’énergie ce soir, on en profite pour cuisiner un peu plus. Le vendredi on est rincé ? On fait un truc plus simple et plus rapide, voire un repas-grignotage (un paquet de chips, une boite de pâté végétal, du pain, des cornichons, des tomates cerises, un yaourt et c’est plié !!!).

L’idée c’est de toujours avoir en stock pour les 2 options et on improvise en fonction.

Faire une soupe maison en rentrant du boulot c’est gérable si on décide que le bain et les devoirs des petits se font APRES la découpe et l’épluchage des légumes, au moment de la cuisson qui dure une bonne demi-heure (le temps du bain et des devoirs donc)… La découpe et l’épluchage c’est environ 20mn, pendant ce temps là on se raconte sa journée…

Souvent c’est l’idée même de se lancer dans une recette au lieu de sortir un truc tout fait qui nous fatigue d’avance, dans ces cas là il faut écouter ses envies et être gourmand, pour que le bénéfice qu’on imagine nous aide à nous lever du canapé.

Rien de plus motivant que nos papilles qui s’excitent à l’idée de manger un plat qu’on adore, même si on sait que ça prend un peu de temps à faire. Du coup la fatigue se fait moins ressentir et on se lance.

Il faut donc rendre les plats gourmands ! La diététique c’est cool mais le plaisir c’est plus important. C’est sûr que se lancer dans 40mn de cuisine le soir après le boulot pour manger des légumes cuits à l’eau, sans goût, pas assaisonnés, ça motive pas…

Par contre si on sait qu’on va se régaler, l’énergie sera plus facilement au rendez-vous.

Certains proposent de tout préparer le dimanche, tout congeler et ensuite il n’y a qu’à sortir les plats dans la semaine.

C’est objectivement une très bonne idée mais concrètement moi je peux pas.

Il m’est complètement impossible de prévoir à l’avance ce que je vais manger durant les 7 prochains jours. Mon moteur c’est l’envie et la gourmandise et je ne sais pas d’avance de quoi je vais avoir envie dans 3 jours.

Au final chacun fait comme il le sent mais si une flemmarde comme moi y arrive, c’est sûr que vous pouvez le faire aussi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s