Crochet : mon panier à linge

Cela faisait un certain temps que je n’avais pas crocheté de trapilho (mon dernier ouvrage avec ce fil était un panier que vous pouvez voir ici), et j’ai eu envie de m’y remettre.

Et tant qu’à travailler avec un gros fil (ça se crochète en 12) autant faire un gros ouvrage !

Justement, je n’avais plus de panier à linge sale dans ma salle de bain, le dernier ayant rendu l’âme.

Qu’à cela ne tienne, j’ai décidé de me crocheter un nouveau panier à linge en trapilho plutôt que d’en acheter un en magasin.

J’ai choisi un fil bicolore blanc et noir et j’en ai acheté 4 maxi-pelotes pour être sûre d’avoir de la marge et de pouvoir faire un panier aussi grand que je le souhaitais (bah oui, 2 petits garçons en bas âge ça en salit du linge !).

J’ai commencé par un cercle magique puis j’ai crocheté en cercle en spirale (tout en mailles serrées) jusqu’à obtenir la surface que je souhaitais pour le fond de mon panier. J’ai fait des allers-retours dans ma salle de bain pour vérifier que la taille correspondait bien au futur emplacement du panier, petit recoin de ma salle de bain relativement étroit !

Bien évidemment pour avoir un cercle bien plat j’ai fait des augmentations régulièrement mais je n’ai absolument pas compté les mailles !

Normalement, il y a un nombre très précis d’augmentations à faire à chaque tour pour avoir un résultat bien plat, sauf que… quand je suis précisément les instructions données sur les tutoriels ça ne fonctionne jamais pour moi. J’obtiens toujours quelque chose qui gondole, qui n’est pas régulier.

Du coup, j’ai adopté cette fois-ci une autre technique qui, pour ma part, s’est avérée bien plus efficace : je ne fais une augmentation que quand la maille que je viens de faire vrille vers la droite. Ça veut dire qu’il faut en refaire une pour que l’ouvrage reste bien plat. Tant que les mailles sont bien droites et ne semblent pas tirées vers la droite, c’est bon, pas besoin d’augmentation.

Au final, cette technique qui permet de travailler au visuel et non sur des calculs qui se s’adaptent pas forcément au doigté de chaque crocheteur/teuse (personnellement je crochète TRES serré), s’est avérée relativement infaillible et m’a permis d’obtenir un fond de panier très plat et très régulier.

Une fois la taille désirée pour le fond, j’ai arrêter les augmentations pour que les bords commencent à remonter d’eux-mêmes. J’ai régulièrement semé des « trous » dans mon ouvrage, à différentes hauteurs du panier, afin que le linge puisse respirer (et ne pas moisir !) même enfoui sous plusieurs kilos de vêtements sales !

Pour ce faire, rien de plus simple : il suffit de faire quelques mailles en l’air au lieu des mailles serrées et de reprendre ensuite en mailles serrées un peu plus loin.

Et voilà ce que ça donne :

panier-a-linge-trapilho

panier-a-linge-trapilho-3

panier-a-linge-trapilho-2

Vu le peu de places dont je disposais pour mon panier, le faire moi-même sur mesure m’a permis d’avoir un contenant bien plus important que si j’avais essayé de trouver un objet du commerce au bon format.

Ce n’est pas forcément économique dans le sens où j’en ai eu pour un peu plus d’une quarantaine d’euros de fil mais au moins ça m’a permis d’avoir réellement ce que je voulais et adapté au peu de place que j’avais.

Par contre c’est vraiment très facile à faire. Un peu plus physique que de travailler des fils plus fins (surtout quand on crochète serré !) car l’ouvrage pèse plusieurs kilos à la fin.

La seule difficulté c’est de réussir le cercle magique et des augmentations bien dosées pour avoir un fond de panier bien plat. Pour le reste c’est du basique : que de la maille serrée et de la maille en l’air.

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !

 

Infos sur l’ouvrage :

  • grand panier à linge crocheté en 12 avec du fil trapilho noir et blanc
  • points utilisés : cercle magique, mailles serrées, mailles en l’air, augmentations, travail en spirale

 

 

Publicités

16 réflexions sur “Crochet : mon panier à linge

  1. Trop cool comme idée ! Je n’avais jamais songé au fait qu’on pouvait « tricoter » des objets aussi gros.
    Juste une petite précision, car cela me paraît fou : il y a un truc qui le fait tenir droit (genre un truc en fer ou juste le mur peut-être) ou il tient magiquement tout seul ?

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ah ! Non il n’y a rien dedans pour le soutenir… Hormis du linge sale lol. Sur la photo il est au 3/4 plein ce qui explique qu’il tient. Quand il est entièrement vide il est un peu plus raplapla 😉 en fait il est crocheté serré ce qui fait qu’il a une certaine tenue quand même.

      J'aime

  2. Bonjour, je découvre ton blog aujourd’hui et tout me plait ! Une question….Comment peux-tu laver ce « panier »? Car le poser au sol, le remplir de sale…etc…cela me fait penser qu’à un moment ou un autre la question va se poser…. Merci pour tous tes partages! Je vais me lancer dans le crochet et les éponges a vaisselle….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s